Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 17:19

Si je n’avais pas prévu d’animer la rencontre avec Christophe Reydi-Gramond à Ombres Blanches samedi 14 à 17h00, je n’aurais sans doute pas prêté attention à son premier roman, Un mensonge explosif. Mais je l’ai lu, et j’ai passé un bon moment.

reydi-Gramond

Les toulousains ne l’oublieront jamais, le 21 septembre 2001, vers 10h00, l’usine d’AZF, filiale du groupe Total explosait. Des morts, des blessés par centaines … et un témoin de onze ans, Hugo, ornithologue passionné qui ce vendredi séchait les cours et, depuis les coteaux surplombant l’usine, a tout vu, et surtout tout photographié.


Des mois plus tard, la thèse communément admise est celle de l’accident industriel. Mais ce n’est pas celle de Clovis Lenoir, flic à l’antiterrorisme qui ce 21 septembre était sur les traces d’une cellule islamiste et a depuis le sentiment d’être arrivé trop tard. Quand un journaliste enquêtant sur l’affaire est assassiné avec sa famille au Brésil, Clovis commence à se demander combien il y a de manipulations, qui trompe qui, et surtout pourquoi …


Je ne vais pas vous dire que c’est le roman de l’année, ni qu’il est absolument incontournable. Mais il est vraiment bien ficelé, tellement bien que, alors qu’en général les thrillers complotistes ont tendance à me faire fuir en ricanant, j’ai pris du plaisir à le lire.


Essentiellement grâce à l’écriture, nerveuse, fluide qui vous accroche dès le très bon premier chapitre. Ensuite parce que l’auteur tricote bien son intrigue, saute habillement d’un personnage à l’autre, d’un lieu à l’autre. Les dialogues fonctionnent, on sourit souvent, c’est agréablement méchant à d’autres. Bref l’histoire et les personnages fonctionnent.


Sur le complot final on peut sourire, mais après tout, il a le mérite de nous faire croiser quelques personnages et théories bien cintrés et plutôt réjouissants. Et derrière tout ça, les rapports entre mondes politiques, financiers et médiatiques est bien analysé et n’a pas grand chose d’imaginaire ni d’exagéré. Ce n’est pas un scoop, mais il est bon, de temps à autres, de rappeler certaines vérités.


Donc un très agréable moment de lecture, et pour les toulousains le possibilité de rencontrer l’auteur donc le samedi 14 juin à Ombres Blanches à partir de 17h00.


Christophe Reydi-Gramond / Un mensonge explosif, Liana Levi (2014).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars français
commenter cet article

commentaires

pierre seguelas 15/06/2014 06:47


Merci bien

Jean-Marc Laherrère 15/06/2014 11:23



De nada.



pierre seguelas 14/06/2014 23:04


Bonjour Jean-Marc,


Mêmes impressions que toi à la lecture de ce premier roman.Pourrais-tu nous dire brièvement si la rencontre à la librairie a modifié ta perception de ce thriller?


Salut amical, Pierre

Jean-Marc Laherrère 15/06/2014 00:44



Salut,


La rencontre a confirmé la lecture. Une rencontre très agréable avec quelqu'un qui ne prétend aucunement détenir une quelconque vérité mais qui a l'ambition de raconter une bonne histoire.


Et qui explique comment il a tissé sa propre trame à partir de faits avérés, en se servant de son imagination et en offrant plus de questions que de réponses, en partciulier à la question
centrale : la fin justufue-t-elle les moyens.


Une rencontre que je recommande à tous ceux qui auront l'occasion de la faire.



it's me 11/06/2014 11:38


oui à une lettre près

it's me 10/06/2014 09:24


c'est marrant avec le recul yann a remplacé moissons rouges , à l'époque vous étiez tout le temps synchrio ^^

Jean-Marc Laherrère 10/06/2014 10:02



Yan a remplacé Yann ...



Yan 09/06/2014 17:45


Tiens, c'est ma prochaine chronique dans les tuyaux. Sinon, t'es sûr que la rencontre a lieu le 14 FÉVRIER?

Jean-Marc Laherrère 09/06/2014 17:50



Décidément on est synchrones ... Sinon c'est juin, mais la fin d'année est vraiment rude ...



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact