Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 00:58

C’est avec une certaine appréhension que j’ai ouvert ce troisième volume des aventures de Walt Longmire de Craig Johnson. En effet, contrairement aux deux premiers, L’indien blanc ne se déroule pas dans le Wyoming sauvage, mais dans une grande ville. L’auteur n’allait-il pas y perdre son latin ? Son ton ? Son enchantement ? Des craintes qui se sont révélées totalement injustifiées.

 

JohnsonWalt Longmire, shérif dans le Wyoming, décide d’accompagner son ami Henry Standing Bear à Philadelphie où il présente une série de ses photos sur la Nation Cheyenne. L’occasion pour lui de voir sa fille Cady, avocate dans une grand cabinet, et de faire connaissance avec son ami Devon, avocat comme elle. Malheureusement, le soir de son arrivée, Cady est agressée et se retrouve dans le coma. Walt acquiert très rapidement la certitude que Devon est mêlé à l’agression. Il a peu de temps pour s’en assurer. Moins de 48 heures plus tard le jeune avocat est tué. Impliqué malgré lui, Walt décide alors d’enquêter dans la grande ville.

 

Donc tout va bien, Craig Johnson est aussi à l’aise à la ville quand dans les immensités du Nord-Ouest sauvage. Il faut dire que s’il est actuellement propriétaire d’un ranch situé à quelques kilomètres d’une métropole de 25 habitants, il fut, en son temps, flic à New York ! Donc le bonhomme a plus d’une corde à son arc, et plus d’une expérience dans sa besace.

 

Résultat, l’écriture est aussi belle et convaincante quand il décrit un environnement urbain que dans ses tableaux des montagnes sauvages, les personnages sont plus attachants que jamais, l’émotion est palpable et son humour n’a pas changé. Le roman permet d’approfondir les relations entre Walt et sa fille, et d’apprendre à connaître une peu mieux La Terreur, Vic, adjointe de Walt, et de faire connaissance avec sa famille, tous (ou presque) flics à Philadelphie.

 

Bref, le lecteur se régale et en redemande. C’est quand le prochain ?

 

Craig Johnson / L’indien blanc (Kindness goes unpunished, 2007), Gallmeister (2011), traduit de l’américain par Sophie Aslanides.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars américains
commenter cet article

commentaires

gwen 24/05/2011 20:11



Bonjour J-M,


je viens de terminer ce 3e roman des aventures du Shérif Longmire, un tome que j'ai particulièrement apprécié! J'avais adoré le 1er et été déçu par le 2e (beaucoup de personnages, on s'y
perdait... en tous cas c'était mon impression quand je l'ai lu). Je crois que c'est ce tome ci que j'ai préféré!! Bcp d'humour style pince-sans-rire qui me fait vraiment rire, j'ai bcp aimé
retrouver le Shérif et l' Indien dans Philadelphie, on peut dire qu'ils détonnent dans le paysage urbain!! Bref, j'ai adoré, vivement le 4e. Je suis visiblement dans une bonne série en ce moment
car j'ai démarré le nouveau Lehanne, c'est toujours aussi génial. Je ne savais pas à quoi m'attendre  car comme il semble travailler pas mal pour le cinéma en ce moment, j'avais quelques
craintes que son écriture en  souffre mais il n'en est rien! A bientôt



Jean-Marc Laherrère 27/05/2011 16:13



A bientôt.


Pour ce qui est de Longmire, il restent 3 ou 4 romans à traduire, les fans peuvent dormir tranquilles.



cynic63 18/04/2011 11:54



Pour avoir longuement parlé avec lui hier, il aime bien le vin rouge également! Et aussi l'Auvergne. Un chouette type qui n'oublie pas d'échanger avec les visiteurs et qui assure vraiment le SAV



Jean-Marc Laherrère 18/04/2011 21:20



Tout lui !



Guillaume 17/04/2011 19:46



J'ai rencontré le bonhomme mercredi à Poitiers. Un très grand moment ! Une rencontre lecteurs/écrivain très sympa, très ouverte. Deux heures très vivantes et chaleureuses.



Jean-Marc Laherrère 17/04/2011 19:49



Il fait vraiment partie des auteurs qu'on a plaisir à rencontrer. Un bonhomme étonnant.



keisha 17/04/2011 15:57



Soupirs redoublés... ^_^



keisha 17/04/2011 08:55



Je viens juste de découvrir le numéro 1, ma bibli n'a que celui ci, je suis en manque. Tu sais qu'en fait il y a un gros retard de traduction? je sens que lire en VO va s'imposer (mais lire
d'abord les 2 et 3, quand même)


Craig est récemment passé à Nantes...Mais c'est bien loin de chez moi.. Il parait qu'il aime le vin rouge et la tarte tatin. bref, un homme plaisant.



Jean-Marc Laherrère 17/04/2011 11:30



Quand Gallmeister a commencé à traduire les Walt Longmire, Craig Johnson en avait déjà publié 6 aux US, ce qui explique le retard ...


Quand on bonhomme, j'ai eu la chance de le rencontrer deux fois à Toulouse (il vient très souvent en France). Il adore la cuisine et les vins français, il est chaleureux, drôle, adorable, grand
connaisseur de Dumas et de Victor Hugo. C'est un conteur fascinant ... Bref il a sans doute des défauts, mais je ne les ai pas trouvés !



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact