Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 11:05

Font chier.

 

Donc je déménage. Mais pendant les travaux, qui risquent de durer un moment, la vente, ou plutôt la publication continue.

 

En bref je continue à publier ici les nouveautés, et je rapatrie, patiemment et en me relisant un tout petit peu mes vieilleries sur Wordpress.

 

A terme (mais quel terme ?), tout sera là. J’aurais surement des questions à poser à ceux qui connaissent.

 

En attendant, cela vous donne l’occasion de revenir sur mes premiers articles et d’exhumer quelques antiquités.

 

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 19:33

C’était trop beau, on pouvait avoir un espace où on n’est pas envahi par cette merde omniprésente dans le beau monde du web, la saloperie qui salie tout, la pub.

 

Overblog nous avait averti, je n’ai pas encore eu le temps de réagir, mais je viens de voir que c’est effectif. La merde est là, il y a de la pub sur mon blog.

 

Si vous avez de quoi la bloquer, n’hésitez pas, et surtout, si vous avez une expérience de migration vers un autre hébergeur, gratuit de préférence, mais je suis prêt à payer, et qui ne vienne pas poser sa crotte sur mes textes, je suis preneur.

 

Quand aux annonceurs et à mon hébergeur tenez-vous le pour dit : VOTRE PUB M’EMMERDE, JE CHIE SUR LA PUB,  ET LES PUBLICITAIRES !

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 21:30

Je l’ai déjà dit, je le redis, je le redirai très certainement, Maester est grand.

 

Il le prouve une fois de plus. Ses dessins d’actualité sont d’un humour cruel et ô combien aiguisé.

 

Regardez donc et .

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 22:33

Les habitués le savent déjà, je ne suis pas littéraire mais scientifique, de formation et de métier. Tous les jours il m’arrive de regretter que certains de mes collègues scientifiques et ingénieurs (pas tous, car contrairement aux poncifs, beaucoup lisent) n’aient pas un peu plus de curiosité littéraire et humaniste.

Mais quand je traine dans le monde du polar, et encore plus quand j’écoute autour de moi ou que je lis la presse, je m’effare du manque de culture scientifique et technique de la population, et de la quantité et l’énormité de conneries que je peux entendre ou lire.

Le dernier exemple en date est toulousain, il émane d’un journal qui, certes, n’est pas un fleuron de la presse mondiale mais quand même …

Il y a donc cet article dans La Dépêche : « La chaire Sirius défendra notre vie privée ».

Je lis des propos attribués à un certain Lucien Rapp, avocat de formation si j’ai bien compris, qui va présider cette chaire : « Quand on utilise son GPS, c’est de l’espace, quand on réalise des transactions sur son mobile, c’est encore de l’espace, tout comme lorsqu’on regarde un match retransmis par satellite. ». Première connerie. Le GPS, c’est l’espace, vrai. Les matchs retransmis par satellite, aussi. Les transactions sur son mobile, faux. Merde c’est la peine que dans les polars on localise un gus grâce à son portable qui se connecte à des antennes relais partout dans la ville, qu’il y ait des recherches pour savoir si vivre à côté de ces antennes risquent de vous griller le cerveau … pas besoin quand même d’avoir fait 10 ans d’études scientifiques pour savoir ça. Mais bon passons, le meilleur est à venir.

« Grâce à des images satellitaires d’une résolution de 50 à 60 cm, on peut reconnaître des visages, lire des plaques de voitures, et quelle législation dans ce domaine ? » Ca par contre c’est très con. Soit monsieur Rapp et le journaliste ne savent pas ce que veut dire « une résolution de 50 à 60 cm », et ils feraient mieux de ne pas en parler, soit ils savent et leur cerveau a déjà été grillé par les antennes de relais téléphonique …

Qu’est-ce que veut dire une résolution de 50 cm ? Cela veut dire que le plus petit objet qu’on peut voir est un carré de 50x50 cm (pour simplifier). Donc une personne de taille moyenne, allongée sur la plage et vue d’en haut (du satellite donc) est représentée par 3 à 4 gros carrés. Un peu juste pour reconnaître un visage (à moins d’avoir une vraiment très grosse tête, peut-être comme monsieur Rapp ?), dur aussi de lire une plaque d’immatriculation (ou alors une très très grosse voiture ?).

De deux choses l’une donc : soit le gus en charge de la chaire n’y connait strictement rien, et c’est grave pour ses étudiants et pour les lois qu’ils vont pondre plus tard, soit le journaliste n’a rien compris, et rien vérifié, et c’est grave pour l’état de la presse.

Et cela illustre bien l’état d’inculture scientifique et technique dans un monde où une bonne partie des grandes questions qui se posent ont à voir avec la science et la technologie (réchauffement climatique, décroissance, énergies vertes, énergie nucléaire, nanotechnologies, espace, informatique ...)

Voilà, lisez toujours des polars, mais intéressez-vous aussi un peu à la science, vous verrez, c’est passionnant.

PS. Pour reconnaitre les visages et lire les plaques d’immatriculation, il y a les caméras dans les rues, les magasins, les péages d’autoroute … Lisez Lumière de fin d’Henry Porter.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 19:26

Allez savoir pourquoi je n’aime pas qu’on me prenne pour un con. Je dois être exagérément susceptible. Alors quand au pied d’une de mes modestes notes je lis des commentaires de haute volée comme ceux-ci :

« Histoire impressionnante! J'ai hâte de l'avoir entre les mains :) Excellente lecture à tous! »

« C'est le genre de livre qu'on ne peut s'empêcher de dévorer d'un coup! »

Je clique à tout hasard sur le lien qui va avec. Et quand je tombe sur un site qui vend quelque chose, je me dis que le peigne-cul qui a posté sa petite crotte essaie juste de contourner mon refus de la pub, pour en caler quand même en cachette, comme un sournois qu’il est.

Et ça m’irrite profondément. Donc ça part rangé à sa place, à la poubelle. Amis publicitaires, je maintiens ce blog gratuitement, je refuse de toucher de l’argent pour le faire, je le fais par passion, par envie, de façon totalement désintéressée (désintéressé au sens pas intéressé par la seule chose qui vous intéresse vous, le fric).

Mais attention désintéressé et passionné ne veut pas forcément dire naïf et couillon. Je travaille pour rien mais il est hors de question que je travaille pour vous. Donc allez poser votre crotte ailleurs. Merci.

A titre d’exemple, les deux superbes phrases ci-dessus ont été postées par un gus, ou un robot qui fait la pub pour une librairie numérique que je ne citerai même pas ; mais j’ai déjà eu pour des pastilles qui font grandir (non pas le cerveau, la biroute), des pompes à chaleur, des aspirateurs …

A tous, allez déposer ailleurs !

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 22:01

Ça pue. La droite sent de plus en plus la merde, la mort, la pourriture.

Les lecteurs de polars ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas. Jérôme Leroy l’a écrit, Thierry di Rollo l’a écrit, Antoine Chainas l’a écrit …

La droite montre de plus en plus son vrai visage. En soutenant un meurtrier niçois, et en en profitant pour appeler, à mot même plus couverts, au meurtre des roms, ou en s’affichant ouvertement comme dans valeurs actuelles (qui n’a jamais mieux porté son nom).

Les valeurs de la droite me font vomir, elles me rappellent pourquoi, malgré toutes mes réticences, je finis toujours par aller voter socialo au second tour …

Mais ça aussi ça pourrait changer, si ceux qui se prétendent de gauche continue à aller sur le terrain de cette droite abjecte. Terrain sur lequel ils n’ont absolument rien à gagner, sinon le mépris grandissant d’une partie de leurs électeurs déjà pas franchement convaincus.

Jérôme Leroy, une fois de plus, le dit mieux que moi. Et là, le dénommé JC avait défouraillé avant moi, je suis d’accord avec tout ce qu’il écrit.

Ça pue vraiment.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 15:45

Il y a peu, la bande des furieux de chez Unwalker disait son amour de la publicité.

Vous aurez remarqué qu’ici, comme chez la plupart de mes potes, il n’y en a pas. D’ailleurs, le jour où vous en voyez chez moi c’est, soit qu’elle y est à l’insu de mon plein gré, soit que la décrépitude aura tant avancé qu’il sera temps de me piquer.

Si je vous parle de ça, c’est à cause d’un billet de Serge Quadruppani, qui reprend en fait un extrait d’un ouvrage sur notre ami Amazon. Et oui, car publicité et Amazon vont souvent, sur les blogs littéraire, de pair, et pas seulement de fesses comme disait le grand Pierre. Et c’est là que je voulais en venir.

Il faut, à tout prix combattre Amazon, au profit des librairies indépendantes. Et ne venez pas me faire le coup du « il n’y en a pas chez moi, c’est loin, j’ai pas le temps … ». La plupart des librairies, les vraies, ont aujourd’hui un service de vente en ligne. Ce n’est pas l’idéal, c’est moins bien que d’aller les voir, mais au moins, en passant par elles, vous faites vivre de vrais passionnés.

Je vous renvoie donc à la page que j’avais initiée il y a quelque temps sur les librairies que vous pouvez conseiller ici ou là. Les vacances approchent, c’est le moment de nous en faire découvrir d’autres … A vous.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 20:01

Ca faisait un moment que je n’avais pas pris un coup de sang. Mais là j’avoue que le cas Cahuzac (sans jeu de mot facile hein ?) me pompe l’air. Le pouvoir corrompt, c’est pas nouveau. Il semblerait qu’il y ait certains postes où on met systématiquement des gens plus sensibles à la corruption que les autres …

 

Eric Woerth, Christine Lagarde, Jérôme Cahuzac … Trois ministres, trois affaires judiciaires, trois guignols qui osent prendre des responsabilité politiques qui devraient nécessiter la plus grande probité alors qu’ils sont maqués jusqu’au cou avec ce que le monde des affaires fait de plus pourri.

 

Prenons le petit Jérôme. Il a été au cabinet d’un ministre de la santé dans un gouvernement PS, puis a monté une boite qui travaille pour les labos pharmaceutiques. Il était cardiologue de formation, dans le public, et a fini par créer une clinique de chirurgie esthétique … Rien que ce parcours aurait dû mettre la puce à l’oreille de ses camarades socialos : Cet homme-là est plus motivé par l’appât du gain que par le bien public. Il préfère lifter les mémères en gagnant des fortunes que sauver des vies en gagnant très très bien sa vie.

 

Tout est dit non, fraude ou pas fraude, il a des liens avec l’industrie pharmaceutique (qui dans tout état raisonnable devrait être publique et nationalisée car on ne fait pas d’argent sur le dos des malades si on n’est pas un charognard de la pire espèce), il est médecin (donc normalement engagé à servir l’humanité) et il préfère faire du fric, il n’a rien à faire à un poste au service de l’état, et encore moins dans un gouvernement qui se dit de gauche (pouf pouf).

 

Détendons nous un instant avec Maester.

 

Et hop, grâce au maître, le lien est fait avec Eric Woerth, qui a été si je ne m’abuse a été ministre du budget, comme son copain Jérôme. Avant, il s’occupait d’optimisation fiscale chez Arthur Andersen (encore de grands humanistes). Donc le ministre chargé de faire rentrer les sous avait peu de temps auparavant aidé les plus riches à payer le moins d’impôts possible. Et ça ne choque personne ? D’autant qu’il avait déjà fait preuve d’une honnêteté sans faille en passant de l’Agence du développement de Oise à un cabinet de consultant … Qui avait pendant son mandat eu de nombreux contrats avec … Agence du développement de l’Oise ! Et on attend l’affaire Bettencourt pour s’interroger sur l’honnêteté du gus et sur son dévouement à la chose publique ?

 

Une autre très préoccupée du bien commun : Christine Lagarde, montée très haut dans la hiérarchie d’un des plus grands groupe d’avocats d’affaire, américain. Encore un poste où on œuvre pour le bien commun certes, mais uniquement le bien commun des plus riches, au détriment de tous les autres. Et c’est encore une fois quelqu’un avec ce passé que l’on met à un poste de service de l’état et du peuple. Et patatras, là aussi, une affaire où elle est soupçonnée d’avoir aidé Bernard Tapie (tient encore un ami de l’humanité souffrante) à voler de l’argent à l’état (c’est à dire nous).

 

Dans ces trois cas, symptomatiques, le problème des affaires en cours n’est finalement que secondaire, voire anecdotique tant il n’est qu’une petite excroissance sur un parcours d’individus uniquement préoccupés par le fric. L’anormalité flagrante, c’est de mettre des requins pareils à un poste où ils sont sensés être au service du pays (et donc du peuple), alors que seul leur intérêt particulier les motive.

 

CQFD. Donc non, ils ne sont pas tous pourris, mais ceux qui ne le sont pas devraient faire un peu plus le ménage et faire un peu attention dans le choix de leurs amis.

 

Sinon j’ai quelques propositions de postes, pour être certains que le bien public sera défendu : Serge Dassault au ministère de la défense, Jacques Servier à la santé, Martin Bouygues à l’aménagement du territoire, Vincent Bolloré à l’agriculture, Loïk Lefloch-Prigent au ministère de l’énergie … A vous, je suis certain que vous en trouverez d’autres …

 

Voilà, c’était le coup de sang du jeudi. Pour me faire pardonner, demain ou après-demain je vous parle du magistral roman de Dennis Lehane.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 22:23

Petite info qui m’a doucement fait marrer : le groupe du « riche con » Arnault retire toute sa pub présente et à venir à Libé qui a osé le crime de lèse-majesté avec sa une de la semaine dernière.

 

Hihi …

 

J’entends encore tous les chantres (chancres ?) du libéralisme à tout crin et à poil de zébu long parler de « radio libre », « presse libre », « télé libre » en opposition au service public dépendant de l’état et donc, forcément inféodé, aux ordres … Alors que le fier journaliste travaillant pour une presse « libre » peut, lui, dire ce qu’il veut.

 

Hihi.

 

Et quand je disais que tout organe de presse qui dépend de la pub pour vivre était forcément à la botte de ceux qui payent cette pub, je me suis souvent fait traiter de vieux con (con pourquoi pas, mais vieux merde !), de réac (pouf pouf), d’abominable étatiste, d’affreux jacobin … Bref de tous les noms.

 

Ce petit épisode cocasse montre que :

 

Quand un organe de presse dépend de l’état, au moins tout le monde sait de qui il prend ses ordres (on sait à qui obéit l’ex contestataire Philippe Val par exemple), et tout le monde peut, dans une certaine mesure, foutre un coup de pied au cul des donneurs d’ordre en question aux élections suivantes. En général ça ne change pas grand chose, mais ça soulage momentanément.

 

Quand un organe de presse dépend de la pub, il est pied et poings liés, contraint de lécher plus ou moins subtilement le fion de ceux qui le maintiennent en vie. Mais là ce n’est pas affiché. Et ceux là, on n’a aucun moyen facile de les foutre dehors. A part peut-être une bonne révolution, avec quelques émasculations et pendaisons de grands patrons et d’actionnaires. C’est tentant, mais on dirait que ce n’est pas pour demain.

 

Certains avaient fini par oublier la laisse. Le rappel à l’ordre n’a pas tardé… Moralité, le seul moyen d’être indépendant est de ne dépendre d’aucun revenu publicitaire, la pub c’est la laisse et la muselière.

 

 

En parlant de riches, comme je ne suis pas gentil, je vous fais part de la réflexion d’une collègue qui m’a bien fait rire : les fossoyeurs de chez Leclerc vont pouvoir faire un prix familial à leur tout dernier client. Hihi.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 21:51

Je dois avoir l’épiderme sensible en ce moment, allez savoir pourquoi, mais un rien m’irrite. Ou m’amuse, c’est suivant.

Le mail est un outil merveilleux qui permet de rester en contact avec des gens qui sont loin, et même avec certains qu’on n’a jamais vu mais avec qui on a des atomes crochus.

 

C’est aussi le tuyau par lequel une quantité effarante de conneries nous arrivent. On m’a déjà proposé d’augmenter la taille de mon pénis, de rencontrer des filles gentilles, de devenir trader, de réduire mes impôts, de faire entrer en France un coffre plein de dollars … Je croyais que j’avais tout vu. Ben non. J’ai reçu ça, via le contact du blog :

 

« Bonjour, je suis tombé sur votre blog en surfant au hasard. Avez-vous une page facebook? un compte twitter? Je suis salarié d'une boite qui propose de l'achat de fans/follower pour twitter et facebook. Cela permet d'être contacté par des dizaines d'entreprises en recherche d'articles sponsorisés. Si vous voulez plus d'infos, voici le site: http://acheterfollowers.com Bonne fin de de journée. »

 

Après un moment d’incrédulité et un ricanement devant ce poisson d’avril en retard, je suis allé voir. Ils existent !

 

Donc si j’ai bien compris on me propose d’acheter ou de vendre des fans, des suiveurs, voire des amis ! Je connaissais la traite des blanches, la trahison pour trente deniers, pas l’achat/vente de potes ! Nous vivons vraiment dans un monde extraordinaire. Par contre, les acheteurs de moutons devraient engager un autre gus pour rechercher des clients. Un qui passe 5 minutes à parcourir les blogs qu’ils contacte pour vérifier si sa propositions fera sourire ou gerber … Alors pour aider ce brave homme :

 

Vendeurs de vent et de viande, sachez que :

 

  • Je n’ai pas de compte facebook, twitter ou autre.
  • Je n’achète, ne loue, n’emprunte ni ne vends aucun ami ou disciple ou pote ou lecteur.

C’est clair ?

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact