Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 21:46

Et allez, on n’est même pas le 10 janvier, et je commence déjà à râler …

 

Si j’étais un poil procédurier, au lieu d’être juste râleur, je crois que j’attaquerais le Parti Socialiste au tribunal pour usurpation d’identité, vol et détournement de nom, blasphème 

 

Parce que quand même, putain de bordel de merde (je sais, je sais, mais ça soulage), le parti censé nous débarrasser du gouvernement le plus à droite et le plus abject (serais-ce lié ?) que nous ayons eu depuis bien longtemps démarre la campagne avec, parmi les deux candidats potentiels :

 

Le big boss du FMI, bras armé (avec la banque mondiale) du capitalisme et de l’impérialisme économique, institution honnie par toutes les gauches des pays pauvres (les vraies gauches s’entend) institution qui explique partout qu’il faut dégraisser l’état, privatiser les services publics, diminuer le peu d’aide sociale qu’il existe dans ces pays etc … Bref donc le big boss d’une institution à vomir.

 

Un jeune loup (jeune ?) qui présente comme une avancée révolutionnaire le fait de revenir 30 ans en arrière, reprenant ainsi la rhétorique la plus à droite qui essaie de nous présenter comme une avancée et une lutte contre l’immobilisme le fait de revenir vers des conditions de travail dignes de Zola.

 

Hilh de pute ! Avec une « gauche » comme ça, plus besoin de droite !

 

Tant qu’on y est, je propose quelques points de programme révolutionnaires au PS, qui lui permettront de doubler la droite … par la droite :

Rétablir le travail des enfants : Comme ce serait un complément de salaire des familles, on pourrait les payer moitié prix, et comme ça on redevient compétitifs, même face aux chinois, et les foyers auraient plus d’argent à dépenser.

Corolaire, abaisser l’âge de l’école obligatoire à 12 ans, ce qui permet à l’état d’économiser en diminuant fortement le budget de l’éducation nationale.

Confier l’éducation aux différentes églises (après tout on sait que les curés sont mieux placés pour enseigner la morale que les maître, c’est le Président qui l’a dit), ce qui permet de supprimer le budget de l’éducation nationale.

Supprimer la retraite et confier aux anciens des petits boulots qu’ils feraient à la maison (même avantage qu’avec le travail des enfants).

Supprimer l’allocation chômage, puisqu’avec ces mesures, il n’y aura plus de chômeurs, uniquement des fainéants.

Etc …

 

Tant que je suis à râler, je saute du coq à l’âne … quoique. Certains collègues ont reçu un mail ainsi intitulé : « Pourquoi travailler si dur quand votre argent peut travailler pour vous ? » et qui propose, en gros caractères et avec point d’exclamation : « Rejoignez l’un des investissements financiers les plus rémunérateurs ! ».

 

Ce message appelle quelques commentaires.

 

1. J’aimerais relever une énorme connerie (ou tromperie) dans le titre. Non, l’argent ne travaille pas. Ce sont les hommes qui travaillent. Donc le titre devrait être : Pourquoi travailler si dur quand d’autres peuvent travailler pour vous ce qui aurait le mérite de la clarté et de l’honnêteté.

 

2. Je sais, c’est une arnaque, ceux qui ont assez d’argent pour profiter du travail des autres ne partagent pas, et le gogo qui avale l’hameçon se fera enfler. Et franchement, je ne le plaindrai pas parce que c’est au mieux un parfait imbécile, au pire un immonde enfoiré traitre à sa classe. Et en période de guerre (des classes), les traitres sont normalement passés par les armes.

 

3. Marrant quand même de voir qu’au moment même où on essaie de nous vendre qu’il faut travailler plus pour gagner plus, dans d’autres cercles, on fait la pub pour gagner plus en travaillant moins …

 

A ce point de mon billet, je ne peux empêcher un doute visqueux de s’insinuer dans mon petit esprit certainement trop limité pour comprendre les arcanes de l’économie (parce que mon bon monsieur, c’est plus compliqué que ça …). Et si on nous incitait à travailler plus (et dans de moins bonnes conditions), non pas pour gagner plus, mais pour que ceux qui profitent de notre travail gagnent plus …

 

Non, c’est pas possible, nos élites ne peuvent pas nous prendre à ce point pour des cons …

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:10

On dit parfois que la France à la droite la plus bête du monde. Sans doute s’agit-il là d’un chauvinisme un poil exagéré, et nos voisin italiens ou espagnols (pour ne parler que d’eux) seront peut-être tentés de nous contester ce record.

 

Cependant, là, tout de suite, notre premier ministre (pourtant généralement plutôt discret dans ce domaine) a allègrement franchi le mur du çon. Voyez-vous, s’il y a eu un bordel monstre en région parisienne ces derniers jours avec la neige c’est la faute de … Météo France.

 

Quand au sinistre Boutefeux, qui habituellement ne fait pas dans le registre comique, il m’a aussi bien fait rire. Pour lui c’est la faute … Des rues en pente (sans doute dessinées par la chienlit gauchiste post 68) !

 

Etonnant quand même qu’Estrosi, l’ex ministre vroum vroum ne se soit pas fendu d’une déclaration pour accuser les virages (et surtout les virages à gauche) … Parce que c’est vrai, si le périphérique était tout droit, certes il serait moins périphérique, mais y aurait pas de problème de perte d’adhérence dans les virages.

 

Au cas où, et pour ne pas en être réduit à dire la vérité sur le manque de moyens de plus en plus criant de l’état (ben oui, à force de réduire les impôts, de ne pas remplacer les fonctionnaires qui partent à la retraite, de rogner sur les budgets d’équipement … quand il y a un événement exceptionnel, l’état est de moins en moins en mesure de réagir), voici une proposition de coupables pour la prochaine cata :

C’est la faute de la gravité qui fait tomber la neige.

C’est la faute de la thermodynamique qui fait le froid et transforme l’eau en neige.

C’est la faute de tous ces satellites qu’on envoie dans l’espace et qui dérèglent le climat.

C’est la faute des écologistes qui à force de nous bassiner avec le réchauffement ont fini par nous refroidir.

…. Et on peut sans doute en trouver d’autres. A vous.

 

Puis pour continuer de se marrer, on peut aller voir ce qu’en dit Maester

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 23:08

« C'est grotesque et irresponsable. Cantona en conseiller financier, ce n'est pas très sérieux (...). A chacun son métier et les vaches seront bien gardées », a déclaré le ministre du Budget François Baroin lundi dans France-Soir.

 

C’est vrai ça ! Monsieur Cantona, une fouteux responsable ça planque son fric en Suisse parce que man, genre, tu vois, en France les impôts me prennent tout, et ça va aux putes.

 

Et un financier ou un économiste responsable ça fait gagner des milliards à ses copains en pariant sur de la merde ou en fermant des usines viables pour augmenter de 0,5 % les dividendes.

 

Quand aux politiciens responsables, ils prennent aux pauvres pour donner aux riches, parce que, c’est bien connu, les riches savent gérer l’argent bien mieux que les pauvres qui le gaspillent à acheter de la malbouffe, des voitures qui polluent et à picoler au PMU du coin.

 

Dernier point, Baroin parle de garder les vaches, alors qu’on sait très bien que c’est pour des veaux qu’il prend ses administrés, ou des pigeons, voire des moutons, prêts à être tondus.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 17:18

Quand on parcourt la presse en ce moment, on se demande si on ne devrait pas partir s’installer en Bolivie, ou même aux USA.

 

Et puis on tombe sur le dernier billet de Jean-Pierre Martin et on se dit que finalement, on rigole trop ici, et qu’on va encore rester un peu.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 17:28

Rien de très nouveau je sais, mais il est toujours bon d’enfoncer le clou …

 

Petite arithmétique des retraites … cherchez l’erreur ! (pompé intégralement là).

 

Retraites : Un problème d’arithmétique divise les Français - André MARTIN

 

D’un côté : Sarkozy, Fillon, Woerth, les députés UMP, le MEDEF et pas mal d’éditorialistes qui disent que, pour des raisons démographiques, il ne sera bientôt plus possible de financer les retraites par répartition. De l’autre côté : des syndicalistes, des ingénieurs, des artisans, des agriculteurs, des commerçants, des ouvriers, des chômeurs, des étudiants, des lycéens … qui ont aussi fait le calcul et qui disent que même dans 40 ans il ne sera pas très difficile de financer les retraites par répartition.

 

Qui a raison ? Qui a tort ? Les calculs sont-il compliqués ?

 

Quelques professeurs de mathématiques ont voulu en avoir le cœur net. Ils ont décidé de poser la question, sous la forme d’un problème d’arithmétique, à un millier d’élèves de la classe de 6ème, dans différentes villes de France.

 

Ils sont partis des données incontestables suivantes :

au cours des 40 dernières années, avec une croissance annuelle moyenne de 2%, le PIB est passé de 1000 à 2000 milliards d’euros au cours des 40 ans prochaines années, le nombre de personnes de plus de 60 ans va en gros doubler dans l’hypothèse où, sur les 40 prochaines années, la croissance serait seulement de 1% en moyenne annuelle (le gouvernement promet 2% et plus, afin de faire reculer le chômage), le PIB passerait de 2000 milliards en 2010 à 3000 milliards en 2050.

 

Pour soumettre l’énoncé suivant aux élèves, ils ont convenus que les 2000 milliards seraient représentés par un gâteau de 2000 grammes et les 3000 milliards par un gâteau de 3000 grammes.

« Aujourd’hui en 2010, dix salariés produisent un gâteau de 2000 grammes, à partager avec 4 retraités. Dans 40 ans, en 2050, dix salariés produiront un gâteau de 3000 grammes à partager avec 8 retraités.

Calculer le poids de la part de gâteau de chaque personne, en 2010 et en 2050. La part de chacun en 2050 sera-telle plus petite qu’en 2010 ? ».

 

Après corrigé des copies, il apparaît que 99% des 1000 élèves ont trouvé :

qu’en 2010, la part de chacun est de 143 g (2000 : 14)

qu’en 2050, la part de chacun sera de 167 g (3000 : 18)

qu’en conséquence, en 2050 la part de chacun aura augmenté par rapport à 2010.

 

Aucun élève de 6ème n’a donc trouvé le même résultat que Sarkozy, Fillon et Woerth au problème de partage du gâteau ! Afin de tenter de comprendre cette situation ubuesque, les professeurs de français ont décidé que le prochain sujet de rédaction qu’ils soumettraient aux élèves du lycée serait « A votre avis, pourquoi Sarkozy, Fillon et Woerth font semblant de ne pas savoir calculer ? ».

 

S’ils nous transmettent les meilleures copies, nous les publierons sur ce site.

 

Nous avons profité du débat « Quel avenir pour les retraites ? », entre Xavier Bertrand et Bernard Thibault, à Lyon le 25 septembre 2010, pour demander à Xavier Bertrand si les résultats trouvés par les 1000 élèves étaient justes ou erronés. Il nous a répondu que les résultats étaient justes, mais que l’énoncé du problème aurait du préciser que dans les 40 années à venir, une partie de l’accroissement des richesses devra être consacrée aux dépenses de santé et à celles liées à la dépendance (le 5ème risque), car elles vont encore augmenter. Nous avons donc refait les calculs, en réservant sur le gâteau de 2050 : 100 milliards de plus pour la santé et 100 milliards pour la dépendance. C’est donc comme si le gâteau de 2050 ne pesait plus que 2800 grammes.

 

Résultats du nouveau calcul :

en 2010, la part de chacun est de 143 g (2000 : 14)

en 2050, la part de chacun sera de 155 g (2800 : 18)

en conséquence, en 2050 la part de chacun aura … toujours augmenté par rapport à 2010 !

 

Les explications de Xavier Bertrand n’étant toujours pas satisfaisantes, nous invitons cette fois l’ensemble des citoyens à réfléchir à la fameuse question : « A votre avis, pourquoi Sarkozy, Fillon, Woerth, Copé et Bertrand font semblant de ne pas savoir calculer ? ».

 

Afin d’encourager cette réflexion, nous sommes prêts à publier les plus pertinentes sur ce site.

André Martin

co-fondateur du site : http://www.retraites-enjeux-debats.org/


Je reprends la main et vous propose quelques pistes de réponses, et après c’est à vous …

 

Parce que c’est Xavier Darcos qui leur a appris à faire une règle de trois.

Parce qu’ils veulent la santé du peuple et savent bien que « le travail c’est la santé ».

C’est une blague, ils veulent juste tester la veulerie des journalistes qui, à aucun moment, n’exposent au public ce petit calcul pourtant simple.

Parce qu’ils veulent donner une part toujours plus grosse du gâteau à leurs amis actionnaires.

Parce que cela permettra de privatiser un peu plus la retraite et que leurs amis actionnaires (les mêmes) pourront enfin mettre la main sur cet énorme pactole qui leur échappe en partie (comme ils sont en train de mettre la main sur ceux de l’éducation et de la santé).

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 22:45

Je sais, ça ne sert pas à grand-chose, mais ça soulage. Quoi ? De signer une pétition.

 

Donc si, comme moi, vous voulez vous soulager, vous pouvez aller là pour faire part de votre inquiétude devant la dérive de France Inter sous la houlette des Dupond et Dupont, Castor et Pollux, ou plutôt Jacob et Delafont qui épurent à tour de bras.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 18:09

François Morel l’a très bien dit, Maester l’a très bien dessiné, France Inter, la Voix de son Maître sera dès la rentrée un grosse radio de merde.

publavoixdesonmaitre

Ce dont ne se rendent pas compte ces sinistres individus, c’est que cela va leur faire perdre des auditeurs, sans leur en gagner un seul. A moins que ce ne soit voulu pour laisser, là aussi, la place au privé.

 

Pour ma part, et bien que cela ne serve à rien, je me suis juste un peu défoulé en envoyant à FI le petit mot suivant :

 

« Messieurs Hees et Val,

Ré écoutez le chronique de François Morel, il a tout dit. Pour le compte de votre petit Maître, vous êtes en train de vous approprier et de détruire une radio qui NOUS appartenait à tous.

J'ai aimé Synergie, j'ai aimé Font et Val, on dit que la vieillesse est un naufrage, je ne voulais pas croire que cela soit aussi vrai.

Messieurs, vous me faites vomir. »

 

Inutile de me l’écrire, je le sais, tout le monde ne vieillit pas comme ces deux sinistres. Heureusement. Heureusement il nous restent quelques exemples de femmes et d’hommes qui restent, jusqu’au bout, incorruptibles et fidèles à leurs idéaux. Je les salue tous bien bas. Et nous nous quitterons sur ces mots du poète …

 

Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière
Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l'ami Jojo
Et avec l'ami Pierre
On allait boire nos vingt ans
Jojo se prenait pour Voltaire
Et Pierre pour Casanova
Et moi, moi qui étais le plus fier
Moi, moi, je me prenais pour moi
Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
En leur chantant :

Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient...


Le cœur bien au chaud
Les yeux dans la bière
Chez la grosse Adrienne de Montalant
Avec l'ami Jojo
Et avec l'ami Pierre
On allait brûler nos vingt ans
Voltaire dansait comme un vicaire
Et Casanova n'osait pas
Et moi, moi qui restais le plus fier
Moi j'étais presque aussi saoul que moi
Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
En leur chantant :

Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient...

Le cœur au repos
Les yeux bien sur Terre
Au bar de l'hôtel des "Trois Faisans"
Avec maître Jojo
Et avec maître Pierre
Entre notaires on passe le temps
Jojo parle de Voltaire
Et Pierre de Casanova
Et moi, moi qui suis resté l'plus fier
Moi, moi je parle encore de moi
Et c'est en sortant vers minuit, Monsieur le Commissaire
Que tous les soirs, de chez la Montalant
De jeunes peigne-culs nous montrent leur derrière
En nous chantant :

Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
Les bourgeois, c'est comme les cochons
Plus ça devient vieux, plus ça devient...

 

Jacques Brel / Les bourgeois.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 22:25

Je vous l’avais dit, je vous l’avais dit que ce serait une course fantastique. Et ça faisait vraiment trop longtemps que le Pitbull de l’UMP ne s’était pas fait entendre. Il devait bouillir, fumer, ronger son frein. Ben ça y est, il l’a déposé sa grosse bouse bien fumante. Volant au secours du Traître qui vient de faire expulser un petit charter d’afghans, Lefèbvre s’exprime.

J’ouvre les guillemets, avec des pincettes, selon l’expression consacrée : « Alors que de nombreux pays du monde, dont la France, sont engagés en Afghanistan, qui pourrait comprendre que des afghans dans la force de l’âge n’assument pas leur devoir, et échappent à la formation que, notamment les forces françaises, leur proposent pour défendre leur propre liberté dans leur pays? ». Voilà, la suite c’est là. Les toilettes pour vomir c’est au fond du couloir. Pour un autre éclairage, on peut toujours aller chez Jean-Pierre Martin.

Pour alimenter votre nausée, cette nouvelle qui me laisse sans voix : Brice Boutefeux, ex sémillant sinistre de la déportation, aujourd’hui ministre de la milice nationale a reçu, tenez-vous bien, un prix pour son action contre le racisme et l’antisémitisme.

Je sens bien que vous ne me croyez pas. Allez donc là (ce qui me permet, au passage, de vous recommander cet excellent site).

Ca m’a rappelé que notre Petit Nicolas National avait reçu un sous Nobel de la Paix pour son action pour la paix dans le monde. Distribué par la fondation Elie Wiesel.

Si on ajoute à cela les déclarations du clown bien connu Nadine Médrano, et la prestation musicalo-dansante de la quasi-totalité de nos ministres, on se dit … On se dit quoi d’ailleurs. A ce stade, je ne sais plus.

Sur Médrano justement, il y a de quoi lire Chez Jean-Pierre Martin et sur Article 11.

Heureusement, pour finir, l’omniprésent Jean-Pierre Martin répond enfin à une question qui nous angoisse tous : Peut-on moraliser le Capitalisme. La réponse est OUI.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 23:42

C’est assez rare pour être signalé, la droite m’a fait rire deux fois ces jours-ci.

Tout d’abord, bien entendu, avec ce grand moment musical, qui montre que, non, il ne faut jamais penser que l’on a touché le fond. Avec nos ministres qui travaillent, et creusent, creusent, on peut toujours aller plus loin. Mais j’avoue que ce qui m’a fait le plus plaisir c’est l’air effaré de Luc Ferry découvrant le chef-d’œuvre.

A mon avis c’est pure jalousie, parce qu’il swingue moins que Darcos.

Bon et l’autre nouvelle qui me met en joie, c’est que le distingué cavaliere se soit fait casser la gueule ! Comprenons-nous bien, je suis contre la violence. Si le Berlu s’était fait descendre, je ne dis pas que j’aurais pleuré, ce serait exagéré, mais je n’aurais pas osé afficher ma joie ici (j’en aurais juste discuté avec les potes, quitte à ouvrir une bouteille en douce).

Mais là, franchement, on peut rigoler ouvertement non ? Il s’est juste fait mettre la tête au carré, et de belle façon visiblement.

Alors certes, je ne devrais pas, et il y en a sans doute parmi vous qui vont déplorer que je me réjouisse. Et c’est vrai que ce n’est pas bien. Mais franchement, vous, ça vous fait pleurer ?

… Oui, je sais bien ce que vous pensez, ce que nous sommes nombreux à penser … Mais non, je ne l’écrirai pas … Je me contenterai d’en rêver.

Je crois que je vais bien dormir cette nuit.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 23:38

Je sens que vous êtes impatients, que le suspense vous mine, que depuis que la course est lancée vous trépignez.

Je suis en mesure d’affirmer que c’est Christian Estrosi qui, sous prétexte d’aider chevaleresquement un de ses plus sérieux concurrents (à savoir Besson, l’homme à la tête d’étron), vient de passer nettement en tête.

Pour en savoir plus c’est là. Où on apprend :

1. Qu’il existe un machin (association, groupe, secte, église ?) qui s’appelle « Les amis de Christian Estrosi ».

2. Que s’il avait été là en 1939, grâce à son débat sur l’identité nationale, Eric Besson aurait évité la 2° guerre mondiale.

Cela soulève quelques questions :

1. Comment fait-on pour faire partie de la secte estrosienne ? Ca a l’air rigolo leurs réunions.

2. Christian Estrosi serait-il un dangereux gauchiste qui, mine de rien, vient de comparer le gouvernement auquel il appartient à celui qui dirigeait l’Allemagne en 39 ?

3. Quand on entend ce qu’on entend, est-ce vraiment le moment de supprimer l’histoire en terminale ?

4. Monsieur Estrosi est-il allé jusqu’en terminale ?

Pour ceux qui cherchent encore où Westlake avait trouvé ses habitués du « O.J. Bar and Grill », arrêtez de chercher, on les tient.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact