Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 21:03

J’ai eu des réclamations. Il parait que depuis quelques temps, malgré les occasions qui ne manquent pas, je ne me suis pas foutu en rogne. Alors hop, un petit coup de gueule pour faire plaisir aux fidèles.


Une question, avez-vous vu la nouvelle affiche de propagande du FN ? Rassurez-vous, elle n’apparaîtra pas ici. J’ai un public fidèle, solide, qui supporte les serial killers Tim Dorsiens, les violences DOAiennes, les perversions chainasiennes (car oui, Chainas est pervers), les déprimes Jack Tayloriennes … Mais il y a là une quantité et une qualité d’ignorance et/ou de mépris et de récupération qui pourraient rendre malade les plus endurcis de mes lecteurs.


J’abrège et je cite, en ouvrant les guillemets avec des pincettes, comme disait le grand Pierre :

« « A celui qui n’a plus rien, La Patrie est son seul bien »  Jean Jaurès. Jean Jaurès aurait voté Front National. » Je referme les guillemets, toujours avec les pincettes.


Forcément, vous croyez que j’invente, alors allez chercher sur Google, ou tout simplement allez là ou j’ai pêché l’info (attention, c’est un site de gauche).


Dans un premier temps, les bras m’en sont tombés. Duplicité ? Connerie ? Ignorance totale ? Vous avez une autre idée ?


Juste une question aux nombreux militants FN qui passent par ici. Dites, vous n’en avez pas des héros de votre camp à mettre à contribution ? Je ne sais pas moi, Pétain ? Laval ? Doriot ? Massu ? Poujade ? Ou alors vous en avez honte ? Vous n’avez personne d’autre à mettre en avant qu’un gars de l’autre bord mort depuis presque 100 ans ? Vous voulez pas citer votre guide ? Mettre une vanne de Dieudonné ?


Est-il utile ici de souligner ce que ce slogan a de putassier / immonde  / vomitif / menteur / imbécile / racoleur / insultant … (barrez la mention inutile, je sais, il n’y en a pas)  ? Juste un petit rappel, Jaurès a défendu Dreyfus, soutenu la grève des mineurs de Carmaux, fondé l’Humanité, collaboré à la séparation de l’église et de l’état, s’est opposé à la guerre, et a été assassiné, pour cette raison, par un … nationaliste. Autant de valeurs communes avec le FN …



Tant que j’y suis, j’embraye sur quelque chose qui m’a mis de bonne humeur : l’affaire du parachute doré de gugusse de Valeo. Qui a quand même failli causer la mort d’un ami, quand, écoutant les infos dans sa voiture, il a entendu causer la Présidente de la Commission de Déontologie du Medef. Eclat de rire, perte de contrôle du véhicule, il est passé à deux doigts de l’accident. Déontologie du Medef ! Bref.

Monsieur Valeo se casse (ou est viré) avec une prime de 3,2 millions d’euros. C’est pas le premier, ce n’est pas la première fois que les bonnes âmes s’émeuvent, mais c’est la première fois que Mâme Parisot s’indigne. Et pourquoi ? Parce que c’est la crise et qu’il faut être raisonnable.


Faut-il comprendre que s’il n’y avait pas de crise, il serait raisonnable qu’un gus, avec deux bras, deux jambes, un cerveau qui n’a rien de génial (ça ce saurait), qui travaille au maximum 18 heures par jour (ben oui, il doit quand même au minimum dormir, manger, chier), gagne, d’un seul coup d’un seul, ce qu’un prof gagne en 140 ans, un smicard en 270 ans, un médecin urgentiste en 80 ans, une infirmière en 180 ans ? Faut-il comprendre que, hors période de crise, cette question ne trouble pas Mâme Parisot, ni sa commission de Déontologie ?


Donc le Medef et ses déontologues se foutent de nous. Je prends même le pari, pas franchement risqué, qu’ils trouvent normal, finalement, que le gugusse parte avec son pactole, crise ou pas. Alors pourquoi couinent-ils en jouant les vierges effarouchées ? Serait-ce qu’ils auraient la trouille que le bon peuple finisse par en avoir sa claque et commence à avoir envie de pendre les uns avec les tripes des autres ? Qu’il vote, pour une fois vraiment à gauche ? Qu’il oblige les élus à voter de vraies lois de gauche ? Qu’il les envoie bosser un an comme éboueur, infirmier urgentiste, instit, ou sous-traitant chez Valeo, pour voir si l’échelle de salaire est vraiment justifiée ? Ou pire, qu’il commence à remettre en cause le …capitalisme ?


Ils auraient la trouille ? Vous voyez bien que c’est une bonne nouvelle. Reste à leur donner des raisons d’avoir la trouille. Chiche ?

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 23:12

Je me suis un peu énervé ce matin dans ma voiture en écoutant Marin Karmitz justifier son virement de casaque, pour aller bâfrer à la soupe sarkosienne en acceptant d’être nommé délégué général du Conseil pour la création artistique présidée par … l’inévitable Président.

Je sais, ce n’est pas très grave, et ce n’en est qu’un de plus qui renie tout ce à quoi il disait croire pour un peu de pouvoir / strass / fric, barrez la mention inutile, s’il y en a. Ce n’est pas grave mais quand même.

Ce qui est agaçant c’est la justification de ce nouveau traître qui vient en queue d’une liste qui s’allonge, s’allonge ...

M Karmitz fait appel au bon sens commun et à la tolérance pour nous dire que, enfin voyons, marre de ces clivages stériles, toute action en faveur de la culture est bonne à prendre. Et bien non.

Notre Président, et son gouvernement cassent l’éducation nationale, la santé publique, la recherche publique, le droit du travail, la liberté d’expression … ont instauré un ministère de l’épuration et de la déportation, entre autres choses. En participant à ce Conseil, M Karmitz dit que ça ne le dérange pas de travailler avec ce président là. De deux choses l’une, soit M Karmitz est d’accord avec ce que fait ce gouvernement, soit il fait semblant de croire que l’on peut totalement séparer la culture de tout le reste. Dans le premier cas c’est un traître de plus qui est prêt à se vendre pour avoir accès à la gamelle, dans le second c’est un fieffé imbécile. Je ne sais pas pourquoi, la seconde hypothèse me semble peu vraisemblable. Dans tous les cas, il apporte une caution « de gauche » au pire gouvernement de droite que l’on n’ait jamais eu.

Mais il y a autre chose qui m’a encore plus agacé. Pour justifier son revirement, M Karmitz a cité ce qu’il présente comme un précédent : De Gaulle et son ministre de la culture, un certain Malraux, nommant Lean Vilar (un communiste) à un poste important, sans provoquer de polémiques.

Comme je persiste à croire que M Karmitz n’est pas un imbécile, je pense qu’il nous prend pour des cons. Parce qu’il sait très bien que sur bien des points, gaullistes et communistes étaient très proches. Outre qu’ils avaient combattus ensemble, ce qui n’est pas rien, ils avaient des valeurs communes au-delà de ce qui les séparaient. Des idées proches sur service public, sur la grandeur de la nation … Or M Sarkozy n’a aucune valeur commune avec la gauche, et de plus, a montré un mépris total pour la culture et plus généralement pour tout ce qui ne rapporte pas immédiatement des thunes ! Et tout cela M Karmitz le sait. Donc il nous prend pour des cons.

Je crois que finalement, c’est ça qui me gène le plus. Ca et la conclusion que ne manqueront pas d’en tirer certains, à savoir tous pourris, personne ne croit vraiment aux valeurs qu’il fait semblant de défendre, et tout n’est qu’opportunisme … Donc moi aussi je m’assied sur tout, et je ne mense qu’à ma pomme.

Résumons, M Karmitz est un traître qui n’assume même pas et nous prend pour des billes.

Promis juré, si le Président me propose de siéger dans une commission pour la promotion du roman noir en France je lui réponds de se la tailler en pointe ! J’en fais le serment, ici même.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 18:47

Ségolène Royal : « J'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copiés ».

Quel est l’enfoiré de l’UMP qui a osé faire un tel canular ? A moins que ce ne soit Mélenchon ? Hollande par dépit ? Un éléphant du PS qui veut la dézinguer ?

Qui que ce soit, c’est un procédé particulièrement odieux. Parce que vraiment, chercher à nous faire croire que notre ex candidate à la présidence, notre ultime rempart contre la barbarie sakozienne soit capable de proférer, sérieusement, une telle énormité ! On hésite entre l’amusement face à une ruse aussi grossière et la colère face à tant d’ignominie !

Je suis scandalisé !

 

 

Une info de dernière minute, on me dit que ce ne serait pas une blague, mais qu’elle a vraiment déclaré cela. Non ? Si !

Parmi les révélations à venir :

En l’an 33, celle qui a inspiré le personnage de Marie-Madeleine c’est moi.

C’est moi que Bernadette a vu à Lourdes.

Louise Michel, Rosa Luxembourg, Lucie Aubrac et Dolores Ibárruri Gómez ont écouté mes conseils.

Frida Kalho  a copié mes peintures, Camille Claudel mes sculptures, et Colette mes textes

Joséphine Baker, Edith Piaf, Billie Holiday et Michael Jackson chantaient en playback, derrière, c’est moi.

J’ai donné des cours de saxo à Coltrane, et des cours de chant à La Calas.

Marilyn, Carla et Monica sont mes pseudos.

Je ne sais pas s’il y a beaucoup d’américains qui lisent les journaux français, mais ils ont dû bien se gondoler.

Quant à nous autres, pôvres, comme on dit trivialement, on n’a pas le cul sorti des ronces …

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 09:29

Yark yark ! Finalement, l’année 2008 se termine plutôt bien. Et voilà enfin une mauvaise action qui ne reste pas impunie !

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais en septembre dernier Notre Bon Nicolas Premier allait recevoir, à New York, le prix de bienfaiteur de l’humanité de la fondation Elie Wiesel.

Ben ils ont été punis d’avoir récompensé un si triste sire, zont tout perdu ! Ces couillons avaient confié leur fric au grand Madoff (loué soit son nom). Zont plus rien ! Ce qui est bien triste, c’est que s’il n’y a plus de sous, ce cher George W. ne va pas pouvoir succéder à son papa, et à notre pitre national comme bienfaiteur du genre humain.

Décidément, ce Madoff me plait beaucoup, il a joué sur la cupidité et la stupidité (comme tout bon escroc qui se respecte), mais cette fois, il a piégé de gros poissons. Ce qui me le rend plutôt sympathique.

Merci à Eric qui m’a signalé cette info que j’avais laissé passer. Elle illumine une fin d’année plutôt sombre.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:41

Ceci s’adresse aux enseignants en grève jeudi …

… Et mérite un préambule que voici : Je suis de tout cœur avec vous.

Mais.

Mais je suis de toute façon, viscéralement acquis à votre lutte, donc il n’est pas très difficile de me convaincre de l’utilité de votre action. Mais également, je ne suis malheureusement pas représentatif de la population française (sinon, on n’aurait pas le président et l’assemblée qu’on a), ni même de la masse des parents d’élèves.

Or notre cher gouvernement, et ses chiens de garde de l’administration de l’éducation nationale communiquent beaucoup mieux que vous. Je sais qu’il y a grève jeudi. Comme je m’intéresse, je devine pourquoi. Ou du moins, je pourrai citer des dizaines de raisons, sans savoir très précisément si la grève est motivée par toutes, ou par certaines d’entre elles.

Donc, une fois de plus, votre grève va mal passer, alors que ce sont les parents qui devraient être dans la rue. Une petite suggestion donc, à faire passer, si jamais quelques enseignants visitent parfois ce blog.

Pourquoi ne pas mettre par écrit, de façon claire et illustrée (et oui, pour être compris de tous il faut illustrer par des exemples qui font pleurer dans les chaumières, ou qui inquiètent le quidam) la casse en cours ? Et se rapprocher des fédérations de parents (les bonnes bien sûr, pas celles qui hurlent que les enseignants sont des privilégiés qui ne veulent pas travailler et ont trop de vacances) pour faire distribuer, toutes les semaines, une petit trac, clair, concis, qui expose un raison par semaine. Et faire monter la grogne.

Comme ça, à communiquant, communiquant et demi. Et je suis prêt à faire les sorties des écoles (en tout bien tout honneur), parce que, finalement, c’est moi et mes enfants que vous défendez. Alors c’est à moi, et mes enfants, de nous bouger le cul.

Et dans quelques semaines, des hordes de parents déchaînés accompagnés de minots hilares déverseront des tombereaux de couches usagées devant le ministère, envahiront les rectorats scélérats, passeront les inspecteurs complices aux goudron et aux plumes, renverseront les mairies qui organisent la garde les jours de grève, et obligeront l’incapable en chef à apprendre à faire une règle de trois.

Chiche !

Pour finir, et sourire, Jean-Pierre Martin, sur son blog, pose la vraie question : Faut-il laisser en liberté les députés UMP ?
Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 14:18

De nouveau de mauvaises nouvelles en provenance d’Italie, après l’éclaircie musicale …

Le camorriste, comme le cafard, aime l’obscurité, et déteste la lumière. Il n’aime rien tant que d’être laissé tranquille à faire ses petites affaires, absolument inoffensives dans le cas du cafard, mais déteste qu’un quidam lui braque un gros projecteur dans la trogne.

Roberto Saviano, avec Gomorra, le livre, puis à cause de Gomorra le film, a braqué un énorme projecteur sur la vilaine figure de la camorra. Or, et là est toute la différence, si le cafard est, au pire, dégoûtant, le camorriste, lui, est mortel. Et Roberto Saviano en danger de mort.

Un état de fait qui ne semblait pas émouvoir plus que de raison l’état italien du grand défenseur de la liberté d’expression qu’est Silvio Berlusconi, mais qui a par contre ému six prix Nobel, de littérature (Orhan Pamuk, Günter Grass et Dario Fo), de la paix (Michael Gorbatchev et Desmond Tutu), et de médecine (Rita Levi Montalcini), qui ont lancé, dans la Repubblica, un appel à l’état italien pour qu’il assure la sécurité de Saviano.

Cet appel est relayé sur le site littéraire du Nouvel Obs. Et maintenant ici même …

Et tout va très vite, il semblerait qu’au moment où j’écris ces lignes l’appel ait été signé par plus de 150 000 personnes, dont un autre Nobel en la personne de José Saramago, ainsi que par une pléiade d’auteurs connus de Paul Auster à Colum McCann en passant par Tahar Ben Jelloun et bien d’autres.

Ce qui, n’en doutons pas, constitue un autre coup de projecteur bien désagréable pour les cafards ….

Dernier point, pour signer, c’est là.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 09:04

Un petit billet pour Jean-Michel qui craignait que je ne m’encroûte …

« Est-ce qu’il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l’Etat, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches  ?  »

Qui peut bien avoir dit ça à propos des institutrices de petite section de maternelle ? Hum ? Vous donnez votre langue au chat ? Vous n’osez pas y croire ? Et pourtant c’est bien lui, l’inénarrable ministre de l’éducation, le pontifiant, le suffisant mais pas nécessaire Xavier Darcos.

Forcément, vous croyez que j’invente. Donc allez là, sur le site de Rue89. Vous lirez l’article, et vous verrez la vidéo.

On savait déjà, grâce à notre Président, que pour inculquer des valeurs morales, le prêtre valait mieux que l’instituteur. On sait maintenant, grâce au ministre de l’éducation, que les institutrices de maternelles sont grassement payées (à cause du BAC +5), pour surveiller des sieste et torcher des culs.

Je commence à avoir un doute. Nos gouvernants auraient-ils une dent contre les enseignants ? Le petit Nicolas aurait-il été traumatisé par une maîtresse trop sévère au CP ? Ou alors, mais ce serait là une hypothèse digne des grands spécialistes du complot, nos gouvernants seraient-ils en train de déclarer que le chien à la rage pour faire accepter sa mise à mort ? Non. Pas ça. Ces attaques répétées ne peuvent pas avoir pour but de démanteler l’école publique au profit de systèmes privés ? Si ?

Mais revenons un peu à celui qui restera sans doute comme le plus pitoyable des ministres de l’éducation (sous le règne, il est vrai, du plus inculte des Président, l’un expliquant peut-être l’autre).

Tout petit déjà, alors qu’il n’était que professeur, Xavier Darcos avait une vision du métier et de sa déontologie fort en avance qui faisait la jalousie de ses collègues, et lui valu, en 1982, de se retrouver inculpé de fraude. Alors qu’il n’avait voulu que le bien de ses chers élèves, en leur faisant travailler, juste avant le BAC, un sujet fort proche de celui qu’il avait proposé pour l’épreuve à venir. Monsieur le futur ministre ne fut pas condamné mais … mais plus de 600 élèves de Périgueux durent repasser l’épreuve.

 
Puis le futur grand vint s’ennuyer au Lycée Montaigne à Bordeaux, où il eut la dure tâche de dégoutter à jamais de la littérature les élèves des prépas scientifiques (dont ma pomme). Là encore il échoua puisque je survécus au traumatisme. Il est vrai qu’en réaction je plongeai dans le polar qui est, comme chacun le sait, une sous littérature. Je me souviens d’un professeur pas franchement passionnant mais extrêmement content de lui.

Cette expérience éprouvante est à l’origine de son rejet total de toute science, de la plus complexe (il n’a pas du tout participé par exemple au débat sur le risque de créer un trou noir à Genève), à la plus simple, comme l’a prouvé, il y a quelques mois, son noble refus de salir ses mains et se neurones en faisant une bête règle de trois.

Résumons : Comme pédagogue, monsieur Darcos était, au mieux, quelconque (expérience personnelle). Sa probité a été loin de faire l’unanimité (voir son inculpation). Il est incapable de résoudre un problème de mathématique qu’il considère pourtant comme de niveau de CE2 (voir la vidéo). On se demande d’ailleurs comment, sans maîtriser une règle de trois, il peut calculer les économies que ses suppressions de postes vont générer. Il n’a aucune idée du rôle d’une partie importante des fonctionnaires dont il a la responsabilité, mais, par principe, il méprise leur travail (voir Rue89).

Conclusion : Combien de temps encore va-t-on devoir (et pouvoir) supporter la morgue de cet individu ?

Conclusion bis : Jamais un ministre de l’agriculture et/ou de la pêche ne se permettrait ce genre de déclaration sur ses administrés. Peut-être la crainte de voir son bureau envahi d’œufs pourris ou de maquereaux pas frais y est-elle pour quelque chose. Pourrais-je, modestement, suggérer aux enseignants de déverser, lors de leur prochaine manif, des tombereaux de couches sales dans le bureau de Sa Suffisance ?

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 11:05

J'ai classé ce post dans "mauvaise humeur", mais en fait, il vaut mieux en rire ...

La blague du jour, je l’ai apprise sur le Bibliomane, blog de Pascal. Etes-vous bien assis ? Oui ? Alors ça va, sinon, vous risquez de tomber.

C’est parti, je cite : « Le 22 septembre prochain à New-York, le Prix Humanitaire de la Fondation Elie Wiesel, destiné à récompenser "des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre l'indifférence, l'intolérance et l'injustice" va être décerné à Nicolas Sarkozy ».

Comme moi vous allez vous pincer, penser que Pascal est un gros farceur. Pourtant c’est bien annoncé dans le Herald Tribune.

Là, forcément on doute. Et si le 04 septembre était un jour à blagues chez les anglo-saxons ? Et si le Herald Tribune avait déjà été racheté, en douce, par le futur Siné-Hebdo ?

Que fait alors le bloggueur soucieux de ne pas répandre des contrevérités ? Il enquête. Et il va sur le site de la fondation Elie Wiesel. Et là il découvre le potoroz ! La fondation Elie Wiesel est gérée par un bande de rigolos qui aiment bien faire des blagues ! Voyez plutôt qui a déjà eu le prix humanitaire par le passé : Laura Bush, et George Bush senior, celui de la première guerre du golfe, l’ex patron de la CIA ! Des sacrés rigolos quand même non ?

Allez, chez nous on ne sait pas être aussi marrants. Mais on essaie. Tient, si vous voulez, pour comparer, allez sur le blog de Jean-Pierre Martin, il y a quelques articles qui m’ont bien agacé les zygomatiques.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 11:47

Comment faire de nos chères têtes blondes (mais en fait plutôt des têtes brunes) d’efficaces délateurs prêts à dénoncer leur parents/cousins/amis/enseignants ?

Une question que c’est visiblement posée le ministre de l’éducation nationale, peut-être sous l’impulsion de son gentil collègue des français et des padechénous, et de sa non moins gentille collègue des vopapiésilvouplé.

J’exagère ! Je suis un dangereux gauchiste qui voit le mal partout !

Et bien non, et pourtant, là, j’aimerais bien.

80 écoles primaires, dites « pilotes », ont reçu en juin une livret devant permettre l’évaluation des connaissances des élèves de CM2. Ce livret comportait une partie 4, s’appelant joliment « quelques renseignements sur toi » et précise : « Ici toutes tes réponses sont bonnes, Il n'y a pas de mauvaises réponses ». Ajoutons, avant de nous pencher sur ces questions, que les réponses devaient aller directement au rectorat, sans être corrigées par l’instit.

Donc les questions :

Tu es né en France ? OUI/NON

Ta mère est née en France ? Dans un autre pays ?

Ton père est né en France ? Dans un autre pays ?

Quelle langue parles tu à la maison ?

-          Uniquement le français

-          Le français et une autre langue

-          Uniquement une autre langue

D’habitude qui vit avec toi à la maison ?

-          Ta mère

-          Une autre femme tenant le rôle de ta mère (belle-mère …)

-          Ton père

-          Un autre homme tenant le rôle de ton père (beau-père)

-          Autres (frères, sœurs, grands-parents …)

Suivent quelques questions aussi anodines sur le comportement, les autres élèves, l’enseignant … Il faut répondre en cochant : Pas du tout/peu/assez ou très satisfsant.

-          Je n'aime pas travailler dans le bruit.

-          En classe je travaille parce que je n’ai pas envie que mon enseignant(e) me crie dessus

-          Je me demande bien ce que je fais à l'école. Si je pouvais je n’irais pas.

-          Les relations entre adultes sont

-          Les relations entre élèves sont

-          Les relations entre élèves et adultes sont

Il y en a une tripotée d’autres. Et comme je sens que l’incrédulité vous gagne, vous pouvez aller consulter tout le questionnaire là.

 

Bon. Grâce à la vigilance des parents et des enseignants le ministère a fait marche arrière et a demandé de ne pas remplir cette partie 4.

N’ayons crainte, ils reviendront. Pour la prochaine fois, n’écoutant que mon sens du devoir, je me permets de proposer quelques questions qui permettront de mieux cerner les dangers qui menacent notre beau pays :

-          Tes parents tuent-ils des moutons dans leur baignoire ?

-          Est-ce que tes parents ont souvent des visiteurs venus d’autres pays ?

-          Est-ce que tes voisins ont souvent des visiteurs venus d’autres pays ?

-          Tes parents disent-ils du mal de la France ? du gouvernement ? du Président ? de sa femme ? des forces de police ?

-          Tes parent lisent-ils des journaux qui disent du mal du gouvernement ?

-          Ton enseignant(e) vous lit-il (elle) tous les lundi matin une pensée du Président ?

-          Ton enseignant(e) vous enseigne-t-il (elle) des chanson de la femme du Président ?

-          Le portrait du Président est-il accroché dans ta salle de classe ?

Une fois ces pratiques bien établies et acceptées, le questionnaire pourrait être complété par un autre, portant sur les habitudes de consommation de la famille, dans le but louable de relancer la croissance, et le POUVOIR D’ACHAT !!

Si quelqu’un des ministères lit ce post, je me tiens à son entière disposition pour aider à compléter le questionnaire. Lecteur, si tu as d’autres idées, exprimes-toi. Nous ne faisons là que notre devoir de citoyens.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 14:26

Depuis un an, je ne sais pas pourquoi, je me paie des coups de sang réguliers. Cette fois, c’est la faute des collègues (faux frères) qui, sachant que j’écoute de moins en moins la radio et de plus en plus Buddy Guy m’ont transmis l’adresse où le gouvernement fait sa propagande. Il parait qu’on va en bouffer tous les jours, sur tous les média …

C’est donc là que le premier ministre fait sa pub sur « comment gagner plus ». C’est déjà à vomir. Mais le pire se trouve à gauche de la page (aucune connotation politique sur cette gauche) où il y a, en clair, une rubrique : « Payer moins d’impôts » !

Voilà donc une entité, l’état, qui vous explique, gentiment, comment lui enlever les moyens de faire son boulot correctement. Les mauvaises langues, ceux qui voient le mal partout ne peuvent voir que deux explications à cela :

  1. L’état est un branlougat (expression toulousaine) qui ne veut rien faire, et préfère avoir moins d’argent pour avoir moins de travail. Mais venant des tenants du travailler plus pour gagner plus, cela semble improbable non ?
  2. L’état veut s’enlever les moyens d’agir pour pouvoir dire : regardez, le public ne marche pas, il faut passer toutes ces activités au privé. Oh, est-ce possible ? Non ? Si.

Alors rien que pour les emmerder, j’ai cliqué en haut sur « écrire au premier ministre » pour lui faire part de mon … étonnement. Sans illusion. Mais quand on a un gros bouton bien rouge, on a beau savoir que ça n’arrange pas la situation, au moment où on se gratte, ça fait du bien.

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Mauvaise humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact