Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 22:17

Suite donc des rééditions des romans de Jim Thompson, avec L’assassin qui est en moi, que j’avais lu il y a fort longtemps, et que j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver.

thompson assassin

Lou Ford est un gars simple de Central City, petite ville texane. Tout le monde l’aime bien en ville, ce qui facilite son boulot d’adjoint du shérif. S’ils savaient, les habitants de Central City. S’ils savaient ce que Lou cache en lui, ils l’aimeraient sans doute moins. Car sous le vernis de brave gars qui n’a pas inventé l’eau tiède se cache un tueur qui tente désespérément d’échapper à sa vraie nature. Et qui y arrive, jusqu’à l’arrivée en ville d’une nouvelle prostituée qui va jouer le rôle de détonateur, et les cadavres vont s’accumuler.


Celui-là je l’avais donc lu, mais il y a très très longtemps, à l’époque où je découvrais le polar en écumant les bibliothèques. N’empêche quel saut d’eau froide. Un polar glaçant qui nous colle dans la tête de Lou. Glaçant et parfaitement construit, les révélations et images du passé venant toujours à point nommé.


Glaçant aussi car, si le narrateur est un fou pas furieux du tout (il exerce même la plupart du temps une parfaite maîtrise sur lui-même), la petite ville autour de lui n’est pas mal non plus. Hypocrisie, non dits, poids du qu’en dira t’on, meurtres connus de tous mais niés car ils remettraient en cause les équilibres de la ville … Un vrai panier de crabes dans lequel Lou, personnage finalement plutôt intelligent et cultivé est contraint de passer pour un plouc inculte pour éviter d’attirer l’attention.


Intéressant aussi de voir comment avec un personnage central assez proche de celui de 1275 âmes Jim Thompson écrit un roman complètement différent.


Bref, encore un grand roman, mené par un maître de l’ellipse, et l’occasion pour tous de découvrir ou redécouvrir un des précurseurs du genre.


Jim Thompson / L’assassin qui est en moi (The killer inside me, 1952), Rivages/noir (2012), traduit de l’américain par Jean-Paul Gratias.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Les deux traductions intégrales sont des bijoux. Par contre je ne savais pas qu'il y aurait 1275 âmes au programme. On m'a parle de A hell of a woman (Des cliques et des cloaques !) et Nothing
more than woman (Cent mètres de silence). Je me souviens que 1275 âmes avait été traduit par Duhamel non ? ce serait culotté de le reprendre... mais peut-être le faut-il ? Pour ma part je lis Le
criminel, traduit par Jean-Paul Gratias. Parfait.
Répondre
J


J'avoue que je ne sais pas ce qui est prévu à la rentrée.



H

reven,ir à la source, ca valait le coup cette nouvelle traduction


sinon, j'en profiter pour te souhaiter que du meilleur change rien, t'es un as


amitiers
Répondre
J


Merci !


Tout pareil pour toi.



G

Comme beaucoup, j'avais lu la version 1966 de Gallimard parue alors sous le titre 'Le démon dans ma peau', traduite par Watkins. Je le place d'urgence sur le haut de la pile des livres à lire en
janvier ! Sans doute relire la version précédente, histoire de comparer (je me doute du résultat). Curieusement, j'ai toujours effectué un parallèle entre Lou Ford et Tom Lord, le shérif adjoint
de 'un nid de crotales' , sorti presque une décennie après 'The killer inside me', plus qu'avec le personnage de Nick Corey. Je vais le relire aussi, voir si les perceptions changent avec les
années : commencer 2013 avec 3 Thompson, ça met le moral au beau fixe !


 
Répondre
J


Tient je vais aussi faire un peu de comparaison vu que j'ai la version folio dans ma bibliothèque ...



M

Bonjour Jean-Marc


je conseille vivement la version de Winterbottom avec Casey Affleck et d'étonnantes Jessica Alba et Kate Hudson, qui sont très loin de leurs rôles habituels plus hollywoodiens.
Répondre
J


Je note, merci.



L

Encore un Thompson adapté au cinéma. En 76 avec Stacy Keach (le Mike Hammer de la télé) et l'an passé par Winterbottom avec Casey Affleck !
Répondre
J


Il faut que je piste ça ...



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact