Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 21:14

Comme en ce moment je suis scotché au milieu du dernier James Lee Burke (très bien, mais un pavé et dense comme toujours, donc il prend du temps), et comme je me suis remis à écouter de la musique grâce, ne riez pas, à The Voice (je vous explique ça à la fin), je suis allé trainer dans les rayons des disquaires et je suis tombé en arrêt, casque sur les oreilles, devant le dernier album de Robin McKelle, Heart of Memphis.

 

RobinMcKelle HeartOfMemphis couv

 

Je sais bien deux choses :

 

Un, c’est très vieux d’acheter des CD au lieu d’écouter sur internet, avec une qualité de merde. Que voulez-vous, j’ai une vieille hifi, avec des grosses baffles, qui envoient quand on monte un peu le son, j’ai du mal avec le son étriqué des ordis et des Ibidules. Puis je suis vieux.

 

Deux l’album n’est pas récent (il a déjà quelques mois), mais avec un peu de chance vous pouvez encore le trouver dans les rayons …

 

Venons-en au sujet. Quel bonheur ! Treize titres de soul pur jus, qui coulent de façon aussi évidente et naturelle qu’un roman d’Elmore Leonard. Et qui d’ailleurs, au moins pour moi, procurent le même type de plaisir : Un sourire béat de contentement, du début à la fin, avec de temps à autre quelques bulles de joie pure qui vous remontent du ventre. Promis, celui qui écoute ça sans se sentir heureux … Je le plains.

 

Quand je dis aussi évident qu’un roman d’Elmore Leonard, c’est que je ne trouve pas de meilleure description : de même que les dialogues du maître coulaient de source, ici, dès les premières mesures on a l’impression de pouvoir chanter la ligne de basse ou les rifs de cuivre, tout est génialement à sa place, tout sonne d’enfer, tout est évident. Tout est bon.

 

Ca groove, on passe d’un morceau nonchalamment chaloupé à une balade nostalgique, et je mets quiconque au défi de ne pas se mettre, au moins à battre des pieds, des mains et à se trémousser (et vous faites ce que vous voulez avec vos oreilles) à l’écoute de Good Time.

 

Quand à la voix de la belle Robin … Autant rien ne m’agace plus que ces commentaires culculs sur tel ou telle dont on vous vend le mélange funky-blues-jazzy-soul, sous prétexte qu’à un moment il, elle attaque une note par en dessous ou plante une quinte diminuée, autant Robin McKelle a une voix purement Soul. Une vraie, une qui vous réchauffe sans avoir besoin de faire, en permanence des concours de puissance ni ne hauteur. Une voix qui chauffe, remue, berce. Une voix chaude comme un vieil armagnac.

 

Les textes, j’avoue que je ne saurais trop quoi en dire. Honte sur moi, quand j’écoute cette musique je ne prête guère attention aux paroles. Et que celui qui n’a jamais pris son pied à l’écoute de ces grands moments littéraires que sont I feel good, Sex machine ou ceci me jette la première pierre …

 

Pour finir, l’explication promise. Ma fille, 11 ans, regarde The Voice. Et elle sait ce que j’en pense … Donc de temps en temps, pour me convertir, elle me fait écouter (sur un Imachin avec un son de merde) des extraits. Et immanquablement, ça rate jamais, je lui dis « Ah mais ça je connais ! », et je m’aperçois que dans mes CD, il n’y a pas grand-chose de ces morceaux que j’ai tant écouté il y a si longtemps (souvent sur des cassettes mal repiquées, avec un son de merde, c’est vrai). C’est comme ça que je me suis retrouvé à écumer les rayons de CD pour acheter des best off de Tina Turner, Queen ou James Brown. Ajoutez à cela un fils aîné qui ne jure que par AC/DC, les Stones, ZZ Top ou The Wall, et vous aurez une idée de l’ambiance vieillotte qui règne à la maison.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Musique
commenter cet article

commentaires

holden 18/05/2014 17:01


yes, je suis plus maussade^^


hi hi hi, j'arrive pas à t'enerver ...


muahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Jean-Marc Laherrère 18/05/2014 18:27



T'es trop gentil pour m'énerver ...



encore moi 18/05/2014 12:03


t'es ouf toi , ^^


attend le blues du delta et le jazz, de hollyday, c'est pas la m^me


skip james, lihgthin hopkinds, r johnson, missipi fred mc dowell, charley patton, big bill bronzy et je pourrai continuer des heures


question musique, je connais je sais que toi aussi, mais là non


pas d'accord là ca ressemble plus à d de l'enculage de ploticiens^^


tu sais je t'aime encore


et je erai toujout=rs là^^

Jean-Marc Laherrère 18/05/2014 12:14



Of course c'est pas la même chose. Si tu vas aux deux extrémités du spectre, John Lee Hooker ou Sonny Boy Williamson c'est pas la même chose que Parker ou Coltrane mais la limite entre les deux
genres commence à devenir difficile à tracer quand on écoute un Mercy Mercy Mercy par la bande de Cannonball, ou quand tu vois Robin McKelle passer d'un duo jazz avec Mcferrin à cet album soul.


Et j'ai des blues de MCoy Tiner très très blues au piano ... Bref tant que c'est bon.



undead 17/05/2014 22:39


putain le jazz me casse grave les couilles, a l'inverse le blues, surtout celui du delta, me hante


pour lire des polars le mieux c'est le jazz, euhhhhhh, c'est un peu dictatique, surement pour les polars du nord alors, moussssssssssssssssssssssssssssssssssssssss


 


regardez les bandes sons que mettent les auteurs, c'est plutot rock que jazz


enfin chacun ses egouts ^^


ouije sais, en ce moment je suis bougon


pour le reste tu as raison, les cd, c'est bien mieux que le son merdique des mp3 ou 4


le mieux reste le vynil


tenez acheter donc le dernier neil young, question son et ambiance bayou


 


sinon moi je craque je telecharge, no money aux enculés des majoirs, j'achete quand c'est des indépendants question d'ethiques, ils nous ont trop mis le bois avant


je suis mausssade en ce moment, tu trouves pas ^^

Jean-Marc Laherrère 18/05/2014 00:35



Ben différencier le jazz du blues, ça commence à ressembler à de l'enculage de dyptères, les grandes chanteuses de soul/blues, sont passé par le jazz/gospel, et si McKelle a commencé par le jazz,
elle chante maintenant de la soul.


Pis tout ça, c'est de la bonne. Et chacun peut préférer son style. Bises quand même.



YB 17/05/2014 10:37


Robin Mckelle est une des plus grandes voix du jazz, j'ai des albums de cette interprète dans ma collection et tous sont d'une grande qualité, je ne vais pas manquer de découvrir celui-ci. 


Sinon, dans le même registre, je vous conseille de découvrir Eliane Elias, mais peut être que vous connaissez déjà cette artiste, et notamment ses deux albums : Around the city &
Bossa nova stories. Dans son dernier opus, I thought about you, elle reprend à sa manière des morceaux de Chet Baker... 


YB. 

Jean-Marc Laherrère 17/05/2014 19:03



Je connais effectivement Eliane Elias qui est, en plus, une excellente pianiste.



Phil 15/05/2014 23:07


merçi pour la découverte, c'est excellent.


Dans la même veine, je vous conseil tout Black Joe Lewis & the
honeybears


pour couper du bois dans le bayou, ya pas mieux!


et encore merci pour la qualité de votre blog

Jean-Marc Laherrère 16/05/2014 09:38



J'avais déjà vu ce groupe, mais c'est vrai qu'il faut que je creuse ...



Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact