Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 19:52

Oslo, au mois de novembre. La première neige tombe. Birte Becker disparaît de chez elle dans la nuit, ne laissant pour trace qu’une écharpe rose, offerte par son fils, autour du cou du bonhomme de neige que quelqu’un avait érigé dans le jardin dans le courant de l’après-midi. Quelques jours auparavant, Harry Hole, a reçu une lettre l’informant que le Bonhomme de Neige allait frapper de nouveau. Il s’aperçoit alors que depuis une vingtaine d’années beaucoup trop de femmes, mariées et mères de famille ont disparu, sans laisser de traces, le jour de la première neige …

Avertissement au lecteur : Ce roman est un thriller à l’efficacité redoutable qui risque d’entraîner chez le lecteur certains troubles du comportement : Indifférence à son entourage, surdité partielle, manque d’appétit, perte du sommeil. Ces troubles ne se dissiperont totalement que quelques temps après la lecture de la dernière ligne de la dernière page. La durée des troubles dépend essentiellement de la vitesse de lecture du sujet.

Pendant quelques jours après la fin de la lecture, le sujet peut développer une phobie de la neige, des bonhommes de neige, des carottes et des congélateurs. Il existe également un risque d’hypersensibilité aux bruits et de manies diverses et variées amenant, entre autres, le sujet à vérifier dix fois qu’il a bien refermé portes et fenêtres avant d’aller dormir. Si les symptômes persistent, consulter un médecin, et porter plainte contre la série noire.

En conséquence de quoi, il est fortement recommandé de lire Le bonhomme de neige en ce moment (mois de mai/juin), où la probabilité de chutes de neige est particulièrement faible. Attention quand même, Nesbo est également capable de faire très peur avec une trace de pieds mouillés ou le bruit du vent dans un mobile.

Il semblerait, si l’analyse de votre serviteur est pertinente, qu’à l’avenir Jo Nesbo et Harry Hole puissent être à l’origine d’une phobie particulièrement tenace des moisissures. Car sachez-le, chez Nesbo, les intrigues viennent de loin, se construisent petit à petit, de roman en roman, sans que l’on s’en rende compte. Alors gare, l’enfer futur est certainement déjà là, tapi entre les lignes, attendant son heure.

Jo Nesbo / Le bonhomme de neige  (Snømannen, 2007), Série noire (2008). Traduction du norvégien par Alex Fouillet

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars scandinaves
commenter cet article

commentaires

aussie 27/08/2010 07:55



J'ai découvert cet auteur récemment par cet ouvrage ... une fois encore j'ai pas commencé par le début ! Une habitude chez moi apparemment, mais j'ai vraiment apprécité cet ouvrage. Je n'ai pas
vu venir "l'assasin" ... donc pour moi c'est un bon signe parce que lorsqu'à la 3ème page on a déjà deviné c'est souvent moins facile à lire jusqu'au bout ! A lire



Jean-Marc Laherrère 27/08/2010 09:09



Cela vaut la peine de le redécouvrir en commençant par le n°3, rouge gorge.A un moment vous verrez apparaître l'assassin du bonhomme de neige ...


Les deux premiers sont bien aussi mais peuvent se lire séparément.



gwenaelle 12/03/2010 22:37


Jo Nesbo - dans la série de Harry Hole - est un des meilleurs écrivains de polars actuels... en toute subjectivité! Des intrigues retorses, une écriture serrée, du style, des personnages tout en
densité : on est littéralement scotché!


Jean-Marc Laherrère 12/03/2010 22:41


En toute subjectivité, je suis entièrement d'accord ! D'ailleurs, c'est quand le nouveau Nesbo ?


Gabriel 29/12/2009 11:56


Je confirme pour Jo Nesbo, il vaut mieux lire ses livres depuis le début. Il existe bien un fil conducteur... J'apprécie cet auteur à lire sans modération. Pas encore lu le dernier paru (chasseur
de têtes). j'attends qu'il sorte en poche.


Jean-Marc Laherrère 29/12/2009 15:35


Chasseur de tête est, de mon point de vue, nettement moins puissant que la série Harry Hole.


Meyer Meyer 07/12/2009 23:07


Si ce message peut convaincre quelques lecteurs hésitants, alors il aura atteint son but. Jo Nesbo est un grand et ce livre est un des ses meilleurs (sinon le meilleur? Quoique Rouge gorge ou
L'étoile du diable. ) IL FAUT LE LIRE MAIS.. si c'est votre 1er NesBo vous succomberez à l'addiction et serez condamné à les lire dans le désordre, ce qui n'est pas le mieux pour le suspens. Alors
lisez les dans l'ordre en commençant par "l'homme chauve souris". Vous pouvez aussi commencer par "Rouge Gorge" qui est le premier de la série qui se passe en Norvège. Ecoutez Jean-Marc et lisez
Nesbo. Un petit bémol : le dernier Nesbo (le seul sans Harry Hole son héros récurrent n'est pas très bon). Quand vous aurez écouté mon conseil et découvert Nesbo vous me chérirez.


Jean-Marc Laherrère 08/12/2009 09:35


D'accord avec TOUT ce qui est écrit ici.
Il faut commencer, au minimum par rouge-gorge pour apprécier pleinement l'ensemble.
On peut lire les deux premiers séparément, et le tout dernier sans Harry Hole est moins bon.


Aurore 18/05/2009 21:03

Effectivement, je m'en suis rendu compte à la lecture: nombreuses sont les références aux enquêtes passées! Il me faudra remonterle fil du temps à l'occassion!

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact