Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 15:24

Parce que son grand-père bien aimé, communiste convaincu, bouffeur de curés et brûleur d’églises le lui a demandé sur son lit de mort, avec l’argent qu’il lui a laissé, Eemeli Toropainen crée une fondation et construit une superbe église en bois, quelque part au Nord de la Finlande. La construction est le début d’une aventure qui va voir une bande d’écolos barbus se joindre aux charpentiers, créant le noyau de ce qui va devenir, peu à peu, une communauté autonome, joyeusement bordélique et auto-suffisante. Une communauté qui va grandir et devenir un vrai paradis quand, la crise pétrolière, l’explosion d’une centrale nucléaire russe, puis la troisième guerre mondiale changera le reste du monde en un enfer où sévit la famine …

Dans la lignée de Prisonniers au paradis, un Paasilinna comme on les aime. Avec, à la base de tout, une bonne bande de cinglés qui, peu à peu, se révéleront finalement plus censés que ceux que l’on nous présente tous les jours comme des gens raisonnables. Et ensuite les grands thèmes paasilinniens : les ours (qui comme on le verra sont, du moins intérieurement, très semblables aux finlandais, même s’ils sont un peu plus velus), le retour à la nature, le plaisir du travail manuel bien fait, la nécessité d’installer une distillerie, même dans les coins les plus reculés, les vertus du caractère de cochon … Et bien entendu l’humour. Mélangez le tout, buvez un coup, n’oubliez pas de passer au sauna, et vous verrez qu’alors, même la fin du monde devient nettement moins dramatique …

Arto Paasilinna / Le cantique de l'apocalypse joyeuse  (Maailman paras kylä, 1992), Denoël (2008). Traduction du finnois par Anne Colin du Terrail.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Blanche
commenter cet article

commentaires

Replay 23/07/2008 16:43

D'accord avec cette note de lecture: Paasilinna n'inaugure pas, on continue à le lire comme si on l'écoutait conter. Il y a de tout pour faire un monde, un monde où l'homme n'est pas, enfin peut n'être pas, si méchant que ça...

Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact