Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 22:34

La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l’avoir refait, c’est pas un titre ça ! Ben si, c’est celui du premier roman de Margot D. Marguerite qui, d’après la quatrième de couverture fut clown, artiste de cabaret, comédien, scénariste … entre autres. C’est aussi un roman dont on parle, en bien, sur les blogs. Sur Moisson Noire par exemple. Donc une fois de plus grâce aux vacances, je m’y suis mis.

 

Stan le slave est un jeune truand, spécialisé dans la prostitution et le trafic de drogue, il dépend d’un caïd, le vieux Zampierri. Princesse est une des prostituées de Stan. Quand elle veut arrêter elle s’enfuit et se réfugie chez son frère Paul Verdi, grossiste en fruits et légumes. Mais pas seulement. Il est aussi ancien commando, et petit-fils de Pauline, une grand-mère de choc, rouge parmi les rouges, ancienne combattante de tous les combats d’un XX° siècle qui n’en a pas manqué. Alors quand Stan retrouve Princesse et l’élimine, la mémé décide qu’il est tant de reprendre la castagne. Elle réactive ses vieux réseaux, et c’est parti pour un tour … particulièrement sanglant.

 

Les grincheux trouverons (avec raison), que le roman aurait sans doute pu être un peu plus court. Aucune longueur dans les chapitres, courts, secs et nerveux, mais dans la construction, qui se perd peut-être parfois dans des scènes pas forcément indispensables. Mais bon, c’est négligeable en regard du plaisir que l’on prend à lire ce bouquin qui, avant tout, déborde d’énergie et d’humour, comme la mémé de choc, et à l’image de certains films de Kusturica auxquels il est directement fait référence.

 

Tous les personnages sont magnifiques, et malgré leur grand nombre, on ne se perd jamais. Les dialogues fusent, les péripéties, passant sans transition du cocasse au tragique, s’enchaînent à un rythme d’enfer … Et le lecteur prend son pied.

 

Ce qui n’empêche pas l’auteur de nous infliger quelques coups du sort douloureux (oui, c’est aussi assez sombre, malgré l’humour), ou de braquer son projecteur sur les liens entre la pègre et le monde politique et financier, ou sur les multiples saloperies commises au nom de la raison d’état (si si, même dans notre beau pays ça existe).

 

Bref, il serait vraiment dommage de passer à côté de ce roman, et on attend avec impatience le prochain !

 

Encore une petite chose, ne vous laissez pas rebuter par la couverture qui n’est, pour être gentil, pas particulièrement réussie.

 

Margot D. Marguerite / La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l’avoir refait, La manufacture des livres (2009).

Partager cet article
Repost0

commentaires

pierre fourniaud 11/11/2009 19:39


L'éditeur en question est distribué par Hachette donc pas de problème au Québec (enfin j'espère)


Jean-Marc Laherrère 11/11/2009 21:18


Bonne lecture outre-atlantique alors.


pluto 30/10/2009 08:30


Je confirme, on prend son pied!
Des personnages hauts en couleur, du rythme (et je vais entrer dans la catégorie grincheux....mais oui un peu de longueur...rien de méchant cela-dit), de l'humour, des coups de sang....bref tous
les ingrédients sont là.....
A lire

Merci du conseil.

En route pour le gang de la clé à molette et son retour, puis viendra la sanction...


Jean-Marc Laherrère 30/10/2009 10:50


On est d'accord, et le gang de la clé à molette est aussi un sacré choc !


pluto 28/10/2009 08:28


Le titre me faisait déjà de l'oeil, et après avoir lu votre ressenti sur ce bouquin, plus aucune hésitation!
Merci, je prend beaucoup de plaisir à le lire pour le moment!


Jean-Marc Laherrère 28/10/2009 10:41


J'en suis enchanté, ce roman mérite de trouver son public.


titcamisol 25/08/2009 15:41

Encore une fois merci du conseil, ça se lit sans fin !

Jean-Marc Laherrère 25/08/2009 16:43


De rien.


Morgane 12/08/2009 02:05

Ça fait plusieurs fois que je lis d'excellentes critiques. Dommage que l'éditeur ne soit pas distribué au Québec, cela complique un peu les choses pour les lecteurs d'ici. Mais on se débrouillera quand même pour mettre la main dessus.

Jean-Marc Laherrère 12/08/2009 09:34


J'imagine que ce doit effectivement être une problème pour les petits éditeurs. Bonne chance. D'un autre côté, vous devez en avoir aussi pas mal qu'on ne voit jamais arriver ici ...


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact