Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 21:06

Avant de revenir sur le magnifique roman de Pascal Dessaint (je sais je l’ai déjà dit, mais j’insiste), une petite gâterie que je me suis faite lors du vol de retour Buenos Aires / Madrid. Que lire quand on est mal assis, dans un environnement bruyant, fatigué … Il faut du bon, qui coule de source, qui permet de s’évader. Exemple :

« Chacun aime passer son samedi à sa manière.

Meyer et Hawes allèrent à un récital de poésie, Carella reçut un coup sur la tête et Bert Kling se fit corriger.

C’était un agréable samedi. »

McBain 4Et oui, vous aurez forcément reconnu les personnages, la plume et l’humour du monumental Ed McBain et de ses incontournables flics du 87° district.

Un vrai plaisir, un bonbon acidulé, un blanc bien frais, un rouge gouleyant avec meurtre et péripéties. Bref de quoi faire passer en un clin d’œil, sourire aux lèvres ce qui aurait pu être un abominable et interminable pensum.

Rien de bien particulier dans ces deux titres (Mort d’un tatoué et En pièces détachées). On retrouve des personnages qui sont devenus de vrais amis, l’humour, le sens du dialogue, les interrogatoires d’école, la fluidité du style, la construction impeccable, la description de New York, en toutes saisons, dans toutes ses composantes sociales … Bref deux 87° districts « classiques », et à ce titre, deux romans indispensables dans la bibliothèque de tout amateur de polar.

Deux romans que l’on referme sourire aux lèvres, en se disant que ça parait si évident, à la lecture, d’être écrivain ! Deux romans que devraient lire tous ceux qui envisagent, un jour, d’écrire des polars mettant en scène des flics … Quitte à en être découragé à jamais.

Comment ? de quoi ils causent ?

Dans le premier Steve Carella et ses collègues doivent trouver qui a bien pu éparpiller à la chevrotine un couple en apparence modèle. Dans le second, plus ludique, ceux du 87° participent à une course au trésor pour retrouver les huit pièces d’un puzzle qui indique où se trouve le magot volé dans une banque. Un course au trésor avec élimination directe et définitive des perdants, bien entendu.

C’est millimétré, c’est évident, c’est un régal.

Ed MacBain / Mort d’un tatoué  (Shotgun, 1969), Traduit de l’américain par Alain Chataignier. En pièces détachées (Jigsaw, 1970), Traduit de l’américain par Anne-Judith Descombey. Dans l’Omnibus n°4.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marc Laherrère - dans Polars grands classiques
commenter cet article

commentaires

IRJUD 23/03/2010 10:22


les nouvelles éditions des aventures de Martin Beck sont préfacées par Henning Mankell, dont le nom peut déclencher la curiosité des lecteurs...


Jean-Marc Laherrère 23/03/2010 14:56


Espérons ...


IRJUD 19/03/2010 16:30


je me souviens des vide-greniers et autres bouquinistes, dont les rayons ou les cageots étaient méticuleusement inspectés par nous, les fans de Mac Bain et du 87th, à la recherche des livres édités
chez "un mystère"...
Maintenant, j'ai tout chez Omnibus, plus les derniers.
J'ai lu aussi Sjöwall-Wahlöö, que j'apprécie aussi, mais déjà l'œuvre est moins importante en tomes que chez MacBain, et les relations entre les différents personnages sont moins "chaleureuses" que
chez le grand Ed. Ce qui n'enlève rien au talent des Suédois. Je n'ai malheureusement plus "meurtre au 31ème étage" de Per Wahlöö seul, chef d'œuvre de politique fiction... fiction ?


Jean-Marc Laherrère 19/03/2010 17:20


Je n'ai pas lu ce Martin Beck. mais je ne désespère pas de trouver le temps, d'autant plus que rivages les réédite tous.


fredzc 19/03/2010 13:48


Moi ce qui m'embete avec McBain, c'est que je les ai tous lus !!!

Bon c'est vrai je pourrai les relire (c'est ce que je fait de temps en temps) mais bon c'est pas pareil.


Jean-Marc Laherrère 19/03/2010 17:19


C'est un gros avantage que j'ai, il m'en reste plein à lire.


Aurore 16/03/2010 19:53


Rhoo.. Je n'ai toujours pas lu McBain, depuis le temps que je dis ça.. J'ai presque honte tellement j'en ai envie en plus!


Jean-Marc Laherrère 18/03/2010 09:55


Allez, pas de honte à avoir. Juste beaucoup de plaisir encore à prendre.


titcamisol 16/03/2010 18:33


J'ai aussi entamé l'intégrale de Maj Sjöwall, Per Wahlöö qui sont souvent comparé à Mac bain et c'est tout à fait justifié tant l'immersion dans l'enquête et la vie des inspecteurs est totale et
passionnante. J'en recommande très vivement la lecture, plutôt dans l'ordre (le 1er s'intitule Roseanna).


Jean-Marc Laherrère 18/03/2010 09:55


Entièrement d'accord.
La grosse différence réside dans l'amapleur de l'Oeuvre. On sent chez McBain une intention (consciente ou non) d'écrire une oeuvre totale, où toutes les saisons, tous les milieux, tous les
quartiers, et même, sur la durée, toute l'évolution dans le temps soient saisis.


Présentation

  • : Le blog de Jean-Marc Laherrère
  • : Il sera essentiellement question de polars, mais pas seulement. Cinéma, BD, musique et coups de gueule pourront s'inviter. Jean-Marc Laherrère
  • Contact